"Le Mystère Méliès", d’Eric Lange et Serge Bromberg

Sur Arte-tv

La Lettre AFC n°316

L’abracadabrante histoire du génial Georges Méliès (1861-1938), inventeur de féeries sur grand écran, qui détruisit rageusement les 520 films qu’il avait tournés, doublée de celle, tout aussi rocambolesque, de leur résurrection.

En 1923, dans un accès de désespoir, Georges Méliès met le feu à une œuvre qui l’a ruiné et qu’il n’a plus les moyens de conserver : les négatifs originaux de ses 520 films, tournés entre 1896 et 1913, partent en fumée. Éclairé par les commentaires, entre autres, de Laurent Mannoni et de Costa Gavras, ce documentaire, illustré avec malice par une multitude d’extraits de sa filmographie, part de ce geste incendiaire pour retracer sa vie mouvementée mais aussi la pêche miraculeuse qui a permis de retrouver des bobines qu’on croyait perdues à jamais. En facétieux prestidigitateur, Méliès les a anéanties pour les faire resurgir à l’autre bout du monde, grâce, notamment, à une succursale américaine qui possédait des doubles. Une course contre la montre – le temps détruisant inexorablement la pellicule – aussi rocambolesque que Le Voyage dans la Lune, a permis de retrouver 80 négatifs originaux, passés de main en main. Dans le documentaire, on voit avec émotion ces images mutilées reprendre vie grâce à la restauration menée par les équipes de Lobster Films en lien avec le CNC et la bibliothèque du Congrès aux États-Unis – chantier qui s’étalera sur plusieurs années.

  • A voir sur le site Internet d’Arte-tv.