Au Palmarès du 72e Festival de Cannes

Lors de la cérémonie du clôture de la 72e édition du Festival de Cannes, samedi 25 mai, le jury, présidé par Alejandro González Iñárritu, a annoncé son palmarès. La Palme d’or a été décernée à Parasite, de Bong Joon-ho, photographié par Hong Kyung-pyo, la Caméra d’or, à Nuestras Madres, de César DÍaz, photographié par Virginie Surdej, SBC, et le Prix CST de l’Artiste technicien, à Flora Volpelière pour le montage et Julien Poupard, AFC, pour le cadre et la lumière du film de Ladj Ly, Les Misérables.

Au palmarès de la Sélection officielle
Compétition

  • Palme d’or : Parasite, de Bong Joon-ho, photographié par Hong Kyung-pyo
  • Grand prix : Atlantique, de Mati Diop, photographié par Claire Mathon, AFC (lire ou relire l’entretien avec Claire Mathon et/ou voir ou revoir son entretien filmé)
  • Prix du jury, ex-æquo : Les Misérables, de Ladj Ly, photographié par Julien Poupard, AFC, et Bacurau, de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, photographié par Pedro Sotero (lire ou relire l’entretien avec Julien Poupard)
  • Prix de la mise en scène : Jean-Pierre et Luc Dardenne, pour Le Jeune Ahmed, photographié par Benoît Dervaux
  • Prix du scénario : Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu, photographié par Claire Mathon, AFC (lire ou relire les propos de Claire Mathon et/ou voir ou revoir son entretien filmé)
  • Prix d’interprétation masculine : Antonio Banderas pour son rôle dans Douleur et gloire, de Pedro Almodovar, photographié par José Luis Alcaine (voir ou revoir l’entretien filmé avec José Luis Alcaine).
Bong Joon-ho, Palme d’or en main pour le film "Parasite"
Bong Joon-ho, Palme d’or en main pour le film "Parasite"

Un certain regard

  • Prix Un certain regard
    A vida invisível de Eurídice Gusmão, (La Vie invisible d’Eurídice Gusmão), de Karim Aïnouz, photographié par Hélène Louvart, AFC (lire ou relire l’entretien avec Hélène Louvart)
  • Prix d’interprétation
    Chiara Mastroianni pour Chambre 212, de Christophe Honoré, photographié par Rémy Chevrin, AFC (lire ou relire les propos de Rémy Chevrin et/ou voir ou revoir son entretien filmé)
  • Coup de cœur du jury (Ex-aequo)
    La Femme de mon frère, de Monia Chokri, photographié par Josée Deshaies (lire ou relire l’entretien avec Josée Deshaies)
    The Climb, de Michael Angelo Covino, photographié par Zach Kuperswtein
  • Mention spéciale du Jury
    Jeanne, de Bruno Dumont, photographié par David Chambille (lire ou relire l’entretien avec David Chambille)

La Caméra d’or est attribuée au film Nuestras Madres, réalisé par César Díaz et photographié par Virginie Surdej, SBC.

Le Prix CST de l’Artiste technicien est décerné à Flora Volpelière pour le montage et Julien Poupard, AFC, pour le cadre et la lumière du film de Ladj Ly Les Misérables.
Une mention spéciale est attribuée à Claire Mathon, AFC, directrice de la photographie des films Atlantique et Portrait de la jeune fille en feu.
Le jury tient à souligner l’exceptionnelle direction artistique de Lee Ha-jun sur Gisaengchung (Parasite).

Au palmarès de la Quinzaine des réalisateurs
Prix du Label Europa Cinémas du long métrage européen

  • Alice et le maire, de Nicolas Pariser, photographié par Sébastien Buchmann, AFC (lire ou relire l’entretien avec Sébastien Buchmann)

Au palmarès de la Cinéfondation
Premier Prix

  • Mano a mano, réalisé par Louise Courvoisier
    CinéFabrique, France