In memoriam

Disparition de Michel Kharat, chef opérateur du son

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès de Michel Kharat, chef opérateur du son, emporté par le Covid-19, jeudi 1er avril 2021, à l’âge de 71 ans. Avec sa disparition le monde du cinéma perd un technicien hors pair, reconnu et apprécié de tous – collègues du son et de l’image, comme des réalisateurs –, pour ses qualités humaines et professionnelles, un monde qu’il quitte prématurément, après 50 années d’une carrière non seulement bien remplie mais particulièrement exemplaire.

Bertrand Tavernier, cinéaste et cinéphile-pélerin
Par Jean-Jacques Manzanera, enseignant et critique

Bertrand Tavernier

Depuis le jeudi 25 mars 2021, le ciel pourtant bleu est comme voilé depuis que nous avons appris la nouvelle : « Bertrand Tavernier nous a quittés ». Cela aurait pu vous amuser de lire une telle expression vous qui saviez parler de vos amis américains, français et autres disparus avec le même sentiment de réelle présence que pour ceux qui étaient encore bel et bien vivants. Vous le faisiez volontiers parce que toutes ces rencontres vous nourrissaient au présent avec une pleine conscience de la chaîne réunissant tous ceux – créateurs, critiques, exploitants, producteurs, cinéphiles – qui avaient un jour compris combien le cinéma était un révélateur du meilleur de la vie.

Ce que Bertrand Tavernier aimait, c’est le cinéma !
Par Alain Choquart, directeur de la photographie et réalisateur

Bertrand Tavernier

Après avoir travaillé avec Bruno de Keyser, sur La Vie et rien d’autre , et Pierre-William Glenn, AFC, sur Coup de torchon et Mississippi Blues, films réalisés par Bertrand Tavernier, Alain Choquart a dirigé la photographie de huit de ses films : La Guerre sans nom, L.627, L’Appât, Capitaine Conan, Ça commence aujourd’hui, Laissez-passer, Histoires de vies brisées - Les "double peine" de Lyon et Holy Lola. Il témoigne ici de la longue aventure, « humaine, cinéphile et professionnelle », qu’il lui a été donnée de vivre auprès de lui.

Le grand voyage de Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier

Avec la disparition de Bertrand Tavernier, survenue jeudi 25 mars 2021 à l’âge de 79 ans, la famille du 7e art perd le dernier membre de sa branche française de cinéastes appelés "classiques". Homme à la curiosité inassouvie et à la culture encyclopédique, il avait fait du cinéma son chez soi, aimant s’y retrouver tant à l’occasion des tournages de ses films qu’au fil de sa vie. Les opérateurs, avec qui il affectionnait de partager lectures et perles rares, oubliées des écrans de toute nature – comme avec ses autres collaborateurs, amis ou connaissances –, étaient selon lui, metteur en scène, ses alliés.

Lettre à Bertrand Tavernier au sujet d’un réétalonnage de "L’Horloger de Saint-Paul"
Par Pierre-William Glenn, AFC

Bertrand Tavernier

Fin janvier 2015, le directeur de la photographie Pierre-William Glenn, AFC, fut sollicité pour reprendre, aux Laboratoires Éclair, l’étalonnage de L’Horloger de Saint-Paul, de Bertrand Tavernier, en vue de la sortie deux mois après d’une version DVD Blu-Ray. Il avait envoyé au cinéaste et ami une lettre lui faisant part de son émotion, en revoyant le film, de revivre l’expérience du tournage à son côté. En voici la teneur...

Témoignages en souvenir de Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier

Le récent départ de Bertrand Tavernier a entraîné de nombreuses réactions en provenance de tous les bords du monde du cinéma. Outre celles de quelques personnalités, nous proposons ici de lire les témoignages de Richard Andry, AFC, Pierre-William Glenn, AFC, Agnès Godard, AFC, Laurent Heynemann, Pascal Lebègue, AFC, Denis Lenoir, AFC, Gilles Porte, AFC, et Myriam Vinocour, AFC.

Le groupe électrogène de Bruno Seffino coupé à jamais

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse le récent décès de Bruno Seffino, qui avait travaillé comme électricien avant de passer à l’énergie en tant que groupiste. Marc Serayet, chef électricien, rend ici en son souvenir l’hommage qui lui est dû.

Giuseppe "Peppino" Rotunno, AIC, ASC, lève l’ancre...
Par Marc Salomon, membre consultant de l’AFC

In memoriam

C’est un des derniers géants de la cinématographie qui vient de disparaitre, le 7 février 2021, à l’âge de 97 ans. Magicien des lumières, maître de l’artifice, coloriste baroque et raffiné, Giuseppe Rotunno appartenait à cette génération des grands artisans longtemps formés au sein du système des studios, rompus à toutes les techniques et capables d’interpréter avec la même maestria des univers très différents. Tout au long de sa carrière, Rotunno aura ainsi perpétué une certaine conception de l’image qui se garde de tout naturalisme, préférant affirmer avec talent, mais aussi une grande liberté, le caractère "fabriqué" de toute œuvre cinématographique.

Rémy Julienne ou la pratique d’un "cinéma du vrai"
Par Dominique Gentil, AFC

Rémy Julienne

La première fois que j’ai rencontré l’équipe de Rémy Julienne, c’était comme assistant, en 1978, sur le tournage d’une comédie de Jean Yanne, qui voulait des séquences d’action spectaculaires : Jean Yanne retrouve sa voiture entravée par un sabot, ne s’en rend pas compte, démarre et... sa voiture part en tonneau. Par la suite, directeur de la photo, j’ai retrouvé l’équipe Julienne, entre autres lors des films en formats larges où la mobilité de la caméra était prédominante et leur collaboration précieuse.

En mémoire de Rémy Julienne
Par Pierre-William Glenn, AFC, et Gilles Porte, AFC

Rémy Julienne

Connu de la planète cinématographique pour ses mille et une cascades réglées au millimètre et à la seconde près, tels que sur La Grande vadrouille, L’or se barre ou six James Bond, entre autres films spectaculaires, Rémy Julienne, formé par le cascadeur Gil Delamare dont il poursuivra le travail, s’est éteint, jeudi 21 janvier 2021, à l’âge de 90 ans. Pierre-William Glenn, AFC, et Gilles Porte, AFC, témoignent, dans les deux textes suivants, en souvenir de ce qu’ils gardent en mémoire de cet artiste à la personnalité peu commune.

Décès de Maya Bonfanti

In memoriam

Nous avons appris avec tristesse la nouvelle du décès de Maya Bonfanti, survenu jeudi 3 décembre 2020, à l’âge de 42 ans. Après avoir travaillé près de vingt ans auprès de Cininter, Maya était directeur technique d’Acc&LED depuis deux ans. Ses amis et connaissances garderont de lui le souvenir d’une généreuse et belle personne.

Disparition de Michael Chapman, ASC (1935 - 2020)

In memoriam

Le directeur de la photographie Michael Chapman, ASC, nous a quittés, le 20 septembre dernier, à l’âge de 84 ans. Exfiltré du fret ferroviaire par son beau-père Joseph Brun, ASC, il avait été ensuite formé par Gordon Willis, ASC, avant de s’affirmer comme un des acteurs majeurs du renouveau de l’image américaine dans les années 1970-80 avec Taxi Driver et Raging Bull, de Martin Scorsese, en point d’orgue.

En mémoire de Pierre Viot, ancien président du Festival de Cannes

In memoriam

Personnage oublié de nos jours – il avait été directeur du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) dans les années 1970 et président du Festival de Cannes entre 1984 et 2000 –, Pierre Viot s’est éteint, jeudi 6 août 2020, à l’âge de 95 ans. Ayant été l’un de ceux qui ont permis à l’un de ses directeurs de la photographie de siéger tour à tour au jury de la Caméra d’or, et ce depuis vingt ans, l’AFC se devait de lui rendre hommage aujourd’hui.

Myriam Touzé s’en est allée

In memoriam

La directrice de la photographie, réalisatrice et scénariste Myriam Touzé nous a quittés, mercredi 8 juillet, des suites d’une longue maladie, à l’âge de soixante-six ans. Pendant près de quarante ans, elle aura effectué un parcours atypique, la menant de l’image à la réalisation, du documentaire à la fiction, en passant par l’écriture. Des années durant aussi, elle aura su communiquer l’envie et la passion de notre métier aux étudiants de l’Eicar, révélant des talents et ayant sans nul doute fait germer nombre de vocations. Quelques-uns de ses amis et connaissances témoignent.

Annick Mullatier partie, vient le temps des témoignages

Annick Mullatier

Peu après la nouvelle du décès d’Annick Mullatier connue, de nombreux témoignages nous sont parvenus évoquant son souvenir et lui rendant hommage. Directrices et directeurs de la photographie, parfois ses amis, et anciens collaborateurs l’ayant côtoyée chez Fiaji puis Fuji éclairent d’une lumière particulière la personnalité d’Annick, dont l’une des qualités majeures fut la discrétion.

Annick Mullatier nous a quittés

Annick Mullatier

Les directrices et directeurs de la photographie de l’AFC ont appris avec tristesse la nouvelle du décès d’Annick Mullatier, survenu à Paris, mardi 30 juin 2020, à l’âge de 72 ans. Avec sa disparition, le monde du cinéma - celui des tournages en particulier, de la production à la fabrication des images en passant par la réalisation - perd l’une des plus attachantes figures qui lui a été donné de rencontrer. Durant les quelque trente années passées chez Fiaji puis Fujifilm, Annick aura su tisser, entre bonne humeur et trésor d’humanité, des liens singuliers, parfois amicaux, avec nombre d’entre nous, prenant toujours soin de mettre au second plan son aptitude à faire commerce de la pellicule.

Nos respects, Monsieur Piccoli !

In memoriam

Michel Piccoli, comédien, auteur, réalisateur et producteur, nous a quittés, mardi 12 mai 2020, à l’âge de 94 ans. Au-delà d’une carrière et d’un talent d’acteur reconnus, d’existences multiples et aventurières, d’engagements politique et citoyen, sa présence sur les plateaux auprès des femmes et des hommes qui font le cinéma et le théâtre aura été une partie intégrante de sa vie. Quatre directeurs de la photographie l’ayant côtoyé, même brièvement, témoignent.

0 | 18 | 36 | 54 | 72 | 90 | 108 | 126 | 144 | ... | 522